6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Messages
  • #3980
    grazia
    Participant

    INVESTIGATIONS – William James McGowan, pilote de chasse durant la Seconde Guerre mondiale, avait été abattu le 6 juin 1944, dans la Manche

    Porté disparu depuis soixante-quinze ans, un pilote de chasse américain qui a officié pendant la Seconde Guerre mondiale a été identifié. Le second lieutenant William James McGowan, âgé de 23 ans, avait été abattu à bord de son chasseur-bombardier P47 Thunderbolt le 6 juin 1944, rapporte Actu Normandie ce mercredi.

    L’appareil s’était crashé à Moon-sur-Elle (Manche) après avoir été touché par un tir de missile allemand. La dépouille de William James McGowan n’avait, jusqu’à présent, jamais pu être identifiée.

    Des investigations fructueuses en 2018
    Malgré des recherches menées en 1947 sur le site du crash, les autorités américaines avaient déclaré que le corps trouvé dans la carcasse du chasseur-bombardier était irrécupérable, rendant l’identification du lieutenant impossible. Les membres de sa famille n’ont cependant jamais abandonné les recherches.

    En 2010, de nouvelles investigations ont été dirigées par la Missing in Action Accounting Agency (DDPA), l’agence chargée de retrouver les soldats américains disparus, explique Normandie Actu. Après avoir interrogé des témoins du crash et découvert de nouveaux éléments, de nouvelles fouilles ont été entreprises en août 2018. Des restes humains ont alors été retrouvés sur le site, ainsi que des débris de l’appareil.

    Premier soldat enterré depuis vingt-trois ans
    En mai 2019, les analyses ADN ont finalement révélé qu’il s’agissait bien de la dépouille de William James McGowan. « Se dire que mon ADN a permis d’identifier mon oncle 75 ans après sa mort, c’est impressionnant », a déclaré Anne Gray, la nièce de ce lieutenant qui était originaire du Minnesota.

    Au cimetière américain de Colleville (Seine-Maritime), une rosette – signe permettant de confirmer qu’un corps a bel et bien été identifié – sera placée à côté de son nom sur le mur des soldats disparus, rapporte Actu Normandie. Les restes du soldat américain seront enterrés en juillet prochain dans ce cimetière. Ce sera le premier soldat américain enterré depuis vingt-trois ans, précise le quotidien régional.

     

    MSN vous conseille:
    Nora Quoirin: la famille réclame une enquête (Franceinfo)
    Vaulx-en-Velin: une trentaine de véhicules incendiés (Europe 1)

    Avalanche en Isère: le second militaire est mort (Le Parisien)
     

    Suivez-nous sur Facebook

    Téléchargez l’application
    Microsoft News

    Abonnez-vous à la newsletter

    #3981
    grazia
    Participant

    Par contre j’savais qu’ILS avaient des missiles,les Teutons de Moon

    Étonnant non??

    :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    #3982
    rapace
    Participant

    🙂 pas banal cette histoire !!

    RIP au  pilote et hélas aux nombreux braves anonymes ..

     

    missiles ? je sais pas..??   mais moon .vu du ciel je sais pas si c’est acceuillant ? !!

    😛 :mrgreen:

    #3983
    kittank
    Admin bbPress

    Et oui! Que de bêtises et d’approximations dans un journal qui se veut pourtant local et proche des populations …

     

    Alors pour la petite histoire, son nom a été inscrit sur le monument du cimetière américain dit de Colleville sur mer et saint Laurent sur mer … Des collevilles y’en a plein et le Colleville sur mer en question est dans le Calvados (14) et non en Seine-maritime (76) mais ce journal est un truc de parigots …

     

    Pour le « missile » évidemment on sent le journaliste qui maîtrise le sujet. En fait c’est une pièce de Flak de 20 mm qui était placée sur le site des hauts chêne pour protéger la gare de Lison , noeud ferroviaire à cheval sur 2 départements (Calvados et Manche) et 3 communes, (Lison (14) et Sainte Marguerite d’Elle (14) et Moon sur elle dans le 50).

    C’est alors qu’il bouclait pour canarder les rames en gare de Lison, gare de bifurcation entre Caen/Cherbourg et Caen/Saint-Lô/Coutances/Granville/Rennes de l’autre autrement dit une cible de premier choix, qu’il s’est fait surprendre par la pièce des hauts chênes.

    Les teutons avaient disposé 2 pièces à terre, l’une sur les hauts chaînes, l’autre sur le quai. Une troisième pièce était probablement au niveau de l’ancienne annexe dépôt sur un wagon. La petite histoire raconte que la pièce sur les quais avait arraché d’une rafale le toit du petit buffet en bois où venait s’approvisionner les voyageurs alors qu’elle visait un avion.

     

    La région à l’air plate vu des aires et le pilote a essayé de se poser. Mais en réalité la rivière ELLE donne un méchant petit relief au secteur, qui est juste à l’entrée des marais de Carentan. Probablement surpris, il a certainement pigé trop tard que le champ dans lequel il voulait se poser présentait une très méchante pente. Pour mémoire dans le secteur on passe quand même de -1 mètre d’altitude à +28 voire 45 mètres … en très peu de distance. il s’est retrouvé face à un véritable mur.

     

    Je passe régulièrement à proximité du « monument » (une petite plaque en fait sur un morceau de marbre) quand je vais courir. L’avion est passé au dessus de ma maison. Ce ne fut pas le seul à avoir un tel destin. Un ancien habitant, décédé depuis, était venu visiter la maison de son enfance. Pendant la guerre il a vu passer pendant 4 heures les véhicules US sur la route en direction de Saint-Lô pour un bain de sang effroyable. Peu de ceux qui sont passés devant chez moi ont survécu dans les deux semaines qui ont suivi. Il nous a également raconté que sa mère avait vu un pilote sauté en parachute d’un avion en flammes. Les allemands ont alors tiré sur le pilote lui arrachant une jambe alors qu’il était pendu à son parachute. Sa mère en perdit connaissance dans le jardin alors qu’elle suivait la scène des yeux.

    Enfin, dans la cour de ma maison cet ancien habitant, alors enfant, jouait au volley-ball avec les soldats US qui stationnaient dans la cour. Il m’a parlé de jeep et de véhicules à 6 roues (probablement des M8 ou des M20). Le clou qui tenait le filet de volley-ball est toujours là planté dans le mur. Ca l’avait amusé de le retrouver.

     

    Les soldats US avaient monté des douches dans la grange située juste derrière chez moi. Et les gars venaient finir leur toilette à la pompe située sur le mur nord et qui, elle aussi est toujours là. Les mecs se baladaient souvent à poil et il nous expliquait que sa mère devait courir après sa soeur qui ne pouvait s’empêcher de se rincer l’oeil.

     

    Enfin dernière petite anecdote très locale, les allemands disposaient de snipers qui se planquaient le jour et se déplaçaient la nuit. Certainement trop heureux de se faire un carton un sniper a tiré sur un soldat qui était dans la cour. Blessé au pied il fut évacué. Le témoin me raconta que c’était la panique et que les GIs partirent à la chasse au sniper. Il revinrent avec un casque troué de part en part et maculé de sang. Le corps du soldat allemand ne fut jamais retrouvé. Gravement blessé ou abandonné dans une haie impénétrable? Nul ne le sait.

    Témoignage de cet événement : une botte de GI trouée sur le devant avec un petit trou bien rond retrouvée dans le grenier ainsi que la guêtre. Une seule chaussure, une seule guêtre pour le même pied. C’est très probablement les habitants de l’époque qui les ont récupérés après que le GI en fut débarrassé pour être soigné. J’ai d’ailleurs retrouvé une petite fiole en verre, probablement médicale, dans le jardin et fabriquée pour l’armée. Objet certainement lié à cet événement.

     

    Et pour finir, les soldats US dirent qu’il ne fallait pas aller dans les étages de la maison. En raison de la pente, les snipers situés plus haut pouvaient faire mouche à tout moment. le père du témoin n’écouta pas et alla se coucher avec sa lumière. Une balle traversa la vitre sud et vient se loger dans le mur nord de la chambre à coucher. La consigne fut respectée à la lettre par la suite …

    #3986
    rapace
    Participant

    merci de nous faire partager ton éclairage mon messie !! instructif tout plein tes anecdotes

    quoique …. » morbides hélas « ..

    #3993
    grazia
    Participant

    Eh bè quelle page d’histoire

    Pi habiter sur un lieu historique qui a du vécu c’est classe

    Et dit moi voir Kitounet mis a pat les fioles médicinales ,que t’as trouvé  dans ton jardin,t’as pas essayé de creuser un peu plus ton jardin??

    On sait jamais une Jeep,une M8 ou M20 enfouies….

    Ce serait tip top non????

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Fermer le menu