Maquette Dragon du char soviétique T34/85 UTZ mod.44 référence 6203 au 1/35 (Partie 11)
La caisse du T34/85 reçoit sa tourelle. Le tube tourné en métal donne une bien meilleure silhouette de notre char!

Maquette Dragon du char soviétique T34/85 UTZ mod.44 référence 6203 au 1/35 (Partie 11)

Notice Voyager Model. Mise en place des sangles servant à retenir les patins de chenilles de rechange.
Notice Voyager Model. Mise en place des sangles servant à retenir les patins de chenilles de rechange.

Je vais poursuivre le travail avec la mise en place des sangles servant à retenir les patins de chenilles de rechange. La notice Voyager Model présente cette étape en fin de page 4/5, après l’étape S et avant l’étape T. Cependant, cette phase ne porte pas de lettre de repérage dans la notice … c’est chinois, c’est normal … vous êtes donc prévenus. La notice Dragon propose la mise en place de sangle en photodécoupe (Pièces M5) à l’étape 14. Je ne vais, finalement, suivre ni la notice Dragon, ni la notice Voyager Model pour une bonne et simple raison, les sangles en photodécouope sont rarement réalistes car elles manquent de souplesse et donc de réalisme.

Lanières patins de rechange.

Je vais corriger les flancs de la caisse en plastique Dragon ainsi que les gardes-boue en arasant les moulages qui sont sensés représenter les poignées par lesquelles les sangles sont mises en place. Je ne souhaite pas utiliser les patins de rechange, histoire de donner l’impression d’un véhicule qui a un peu de vécu … pour les mauvaises langues, on pourra dire que le Gosplan a rencontré quelques problèmes …

Détails des lanières des patins de rechange.

Une fois le travail d’arasement réalisé, j’utilise les pièces en photodécoupe Voyager Model C15, à coller sur la caisse, et C12, à coller sur les garde-boue. Je récupère les boucles des pièces D53 mais je retire la partie de la sangle en photodécoupe. J’utilise ensuite un fin fil de plomb que j’écrase bien à plat à l’aide du manche en acier de mon couteau X’acto (comme un rouleau à pâtisserie). J’obtiens alors une très fine sangle en plomb que je mets en place en la passant par les poignées C12 et C15 ainsi que par la boucle de la pièce D53. Je laisse les sangles trainer de manière nonchalante pour un peu plus de réalisme et de vécu. Le tout est naturellement  collé à la cyano.

Mise en place de la scie du lot de bord du T34/85.
Mise en place de la scie du lot de bord du T34/85.

Je change de côté pour m’ occuper du flanc gauche cette fois. Je remplace la scie B11 Dragon par les pièces D11, D12 et D18 de la planche de photodécoupe Voyager Model. Attention de bien récupérer les poignées de la scie en plastique Dragon (pièce B11 de l’étape 14 de la notice Dragon).

L’assemblage est réalisé selon les dispositions de l’étape Z de la notice Voyager Model.

Etape Z de la notice Voyager Model, décrivant la mise en place de la scie du lot de bord. Attention de bien récupérer les poignées en plastique de la pièce Dragon d'origine!
Etape Z de la notice Voyager Model, décrivant la mise en place de la scie du lot de bord. Attention de bien récupérer les poignées en plastique de la pièce Dragon d'origine!
Détail de la scie du lot de bord. La pièce Dragon d'origine est remplacée par les pièces Voyager Model.

Cette fois je vais m’ attaquer la réalisation de la tourelle en venant ajouter les piècesVoyager Model. Pour cela je retourne aux étapes A,B et C de la première page de la notice. Voyager Model propose un tourelleau en résine. Or, s’il est vrai que le tourelleau d’origine Dragon a bien besoin d’être changé. Comme tout maquettiste, je me dis : »Super, je vais changer de matière et faire un peu de résine! ». J’ai très vite déchanté. Pourquoi? Parce-que la pièce en résine, s’il est bien moulée du point de vue des détails, est très mal moulée du point de vue technique. Ainsi, la suppression de la « carotte » de moulage entraine … la destruction du tourelleau! Et cela d’autant plus facilement que la résine Voyager Model se révèle extrêmement cassante! Malgré tout le soin apporté pour le retrait de l’excédant de matière ayant servi au moulage, les contraintes physiques sont telles que le tourelleau finit par imploser. Il faut donc que je reconstitue ce tourelleau en recollant les morceaux un à un. Pour ce qui me concerne cela m’a valu une petite heure de patience pour ré-assemble les cinq morceaux … qui dit mieux?

Notice Voyager Model, étape C réalisation du tourelleau à partir de la pièce en résine Voyager Model.

L’amélioration de la tourelle nécessitera de nombreuses étapes mais une fois la difficulté du tourelleau franchie, le reste se monte, relativement facilement. Je commence par modifier les pièces T13 et T14 Dragon comme cela est indiqué à l’étape A de la notice Voyger Model. Je mets en place les pièces de protection de l’épiscope du chef de char ainsi que les différentes charnières de l’écoutille. Je place, à l’intérieur de la pièce en résine du tourelleau, les poignées en photodécoupe D4.

Etapes E à L de la notice Voger Model décrivant les détails à ajouter à la tourelle Dragon d'origine.
Etapes E à L de la notice Voger Model décrivant les détails à ajouter à la tourelle Dragon d'origine.

Vous pouvez opter pour deux versions pour le crochet de fermeture de la trappe du pourvoyeur (étape E ou étape F de la notice Voyager Model). De même, vous pourrez choisir deux options à l’étape J pour l’arretoire. La butée de l’écoutille du chef de char (étape G) est relativement délicate à réaliser car l’ensemble repose sur une charnière qui demande à elle seule un peu de dextérité … Au final on y arrive. Le tourelleau en résine ne s’insère pas parfaitement dans la pièce en plastique Dragon. Il faudra être très attentif lors du collage pour que ce dernier soit bien parallèle au plafond de tourelle.

La caisse du T34/85 reçoit sa tourelle.
La caisse du T34/85 reçoit sa tourelle. Le tube tourné en métal donne une bien meilleure silhouette de notre char!

Je place le bouchon de surpression sur le flanc de la tourelle en collant simplement la chainette dans la tourelle (Etape L). Les lanières à l’arrière de la tourelle sont mises en place en suivant le même procédé utilisé que pour les lanières des patins de rechange des chenilles.  Enfin je place  le tube en métal Orange Model dans le logement d’origine de la pièce Dragon, sans la moindre difficulté! La tourelle est mise en place sur le châssis et voila que notre T34/85 commence vraiment à ressembler à une bête de guerre! A noter que, les charnières des trappes étant partiellement fonctionnelles, ces dernières ne sont pas collées en place pour l’instant (d’où leur position un peu penchée sur les photos). Je les adapterai aux mains des membres de l’équipage à la toute fin de la réalisation de la maquette. A suivre donc!

kittank

Le chef du merdier. Si rien ne fonctionne c'est de sa faute et si tout fonctionne ce n'est jamais grâce à lui. Mort aux cons!

Cet article a 4 commentaires

  1. Très joli travail de détaillage et … que de patience !
    La mise en peinture demandera pas mal de prudence lors des manipulations
    Bravo !

  2. ben …RESPECTS !!! quel taf !!

    avec mon allergie chronique a la PE …moi je l’aurais fini à la Seb !! ( a la masse !! )

Laisser un commentaire

Fermer le menu